Traitement par PPC: effets secondaires potentiels

Le traitement de l’apnée du sommeil par machine de PPC (ou Pression Positive Continue) est très efficace et indolore.

Il peut cependant représenter quelques défis de tolérance pour certains patients.

Vivre avec son traitement masque PPC
Symptômes jour apnée du sommeil

Tolérer son traitement par PPC

Grâce à la Pression Positive Continue (PPC), le corps ne subit pas les conséquences lourdes résultant des apnées et/ou hypopnées, notamment le manque d’oxygénation du sang et la fragmentation du sommeil. Ce traitement permet donc d’éviter les risques sur la santé liés à l’apnée du sommeil, tels que la dangereuse somnolence en journée ou encore le développement de maladies cardio-vasculaires.
Le traitement par pression positive continue a des bénéfices immédiats pour la personne apnéique, qui retrouve rapidement énergie et vigilance en journée, mais aussi à long terme, avec une baisse du risque de développer des maladies chroniques graves.

Cependant, l’appareil ou le masque peuvent parfois provoquer des effets indésirables. Les effets secondaires d’une machine pour apnée du sommeil peuvent être ressentis lors de l’utilisation ou après l’utilisation.
Tous les patients ne rencontrent pas ces problèmes, mais c’est peut-être votre cas ? Rassurez-vous, il existe des solutions concrètes pour chaque effet secondaire associé à une machine pour l’apnée du sommeil. Explorons ensemble les différents effets indésirables du traitement pour l’apnée du sommeil et nos conseils pour les surmonter.

Quels sont les effets secondaires d’une machine pour l’apnée du sommeil lors de l’endormissement ?

Tous les patients ne rencontrent pas les mêmes effets secondaires avec leur appareil pour l’apnée du sommeil. Les dispositifs sont effectivement divers et la sensibilité des patients variable. Voici les principaux effets indésirables qui peuvent se présenter :

L’efficacité d’un appareil de PPC face aux apnées repose sur sa capacité à garder les voies respiratoires du patient ouvertes pendant le sommeil et éviter leur fermeture partielle (hypopnée) ou totale (apnée). Ce dispositif consiste à compresser et envoyer de l’air sous pression dans les voies aériennes supérieures du patient, et ce, de manière continue tout au long de la nuit. Or, cet air véhiculé depuis l’appareil de PPC via le tuyau et le masque, peut fuir et diminuer l’efficacité du traitement si l’étanchéité du circuit d’air n’est pas assurée. La fuite indésirable, est en général sonore, et a essentiellement lieu au niveau du coussin du masque. L’air peut fuir vers le haut (dans les yeux) ou sur les côtés (vers le conjoint). Les fuites surviennent essentiellement lorsque :

  • le masque est mal réglé : trop lâche ou trop serré ;
  • le masque n’est pas adapté à la morphologie du  patient et à ses spécificités (poils, creux, etc)
  • le masque n’est pas régulièrement nettoyé : le sébum de la peau réduit l’étanchéité du masque
  • Le masque a été mal assemblé, ou il lui manque une pièce, ou bien il est endommagé 

Dans tous les cas, SomniPlanet vous accompagne pour identifier, puis corriger le problème. Il est cependant important de noter que tous les masques de PPC sont conçus pour vous permettre d’expirer votre CO2 à chaque respiration, via un système, également appelé “fuite”, et ce, grâce à une petite pièce en général positionnée sur le devant du masque. Ce système de “purge” de CO2 est nécessaire au bon fonctionnement de votre traitement, et n’entrave pas l’étanchéité de votre masque.

Le matin, la peau peut présenter des marques, des rougeurs. Il s’agit généralement d’un problème de serrage excessif du masque. De fait, l’utilisation prolongée du masque peut entraîner des irritations cutanées au niveau du visage, là où le masque entre en contact avec la peau, notamment sur les parties les plus fragiles de votre visage telles que l’arête nasale. Lors de votre visite d’installation, votre SomniNurse vous propose un masque parmi les plus confortables du marché en vous expliquant comment le positionner et comment l’ajuster. En cas de besoin, votre SomniCoach vous accompagne par téléphone ou en visio afin de régler votre masque de manière adéquate et trouver le bon équilibre entre confort et étanchéité.

Le système de ventilation de l’appareil de PPC pousse l’air vers les voies respiratoires, accompagnant ainsi l’inspiration, mais en sens inverse de l’expiration. Lors des premiers essais, les patients peuvent alors avoir l’impression de devoir lutter pour expirer. La sensation désagréable d’une pression trop forte peut ainsi être l’un des effets secondaires d’un appareil pour l’apnée du sommeil. Heureusement, cette sensation s’atténue avec l’habitude. Si cette sensation vous empêche de vous endormir, une solution existe pour limiter la pression lors de la phase d’endormissement. Parlez-en avec votre SomniCoach.

Le masque et l’appareil de ventilation sont reliés par un circuit flexible. Les patients peuvent alors avoir l’impression qu’ils ne peuvent plus choisir la position qu’ils veulent pour dormir ou qu’ils ne peuvent plus bouger librement pendant la nuit. Porter quelque chose sur le visage toute la nuit peut également être perçu par le patient comme contraignant.
Le traitement par PPC implique un changement de routine de sommeil, voire de position, mais avec de l’aide, des astuces, et de l’entraînement, vous vous habituerez à cette nouvelle routine rapidement.

L’appareil de CPAP est silencieux, mais comporte un petit moteur qui crée un léger bruit. Il peut être incommodant pour certains patients. Surtout, le patient peut avoir l’impression de « s’entendre respirer » lorsqu’il respire dans le masque. Cette sensation peut être perturbante au début d’une thérapie par PPC mais s’oublie vite avec le temps. Les appareils n’en restent pas moins bien plus silencieux que les ronflements !

Fatigue apnée du sommeil
Vivre avec son traitement

Quel est le bon masque pour vous?

Nos experts vous guident et vous conseillent

Choisir le bon masque, c’est opter pour un dispositif adapté en évaluant scrupuleusement:

  • la prescription du médecin ;
  • la morphologie du patient ;
  • les habitudes et positions de sommeil, les préférences  ;
  • les réglages, notamment de pression.

Cette évaluation, réalisée par nos SomniNurses, permet ainsi un ajustement précis du masque, assurant une étanchéité et un confort parfait, en évitant les marques, les irritations, voire les blessures sur le visage

Hypopnée

Les effets secondaires potentiellement ressentis après utilisation de l’appareil de PPC

Il est aussi possible de ressentir des désagréments liés à son appareil pour l’apnée du sommeil dans la journée qui suit une nuit sous PPC. L’utilisation de l’appareil de PPC peut effectivement induire des effets indésirables et désagréables. Aucun d’entre eux n’a cependant d’impact majeur sur la santé. De petits réglages et adaptations suffisent souvent à retrouver son confort durant la thérapie.

L’air sous pression envoyé dans le nez rend parfois l’expiration difficile pour l’apnéique. Le patient peut alors, sans le réaliser, avoir tendance à expirer par la bouche afin de contourner le problème. À l’expiration, l’air sec ne passe donc plus par le nez, mais par la bouche. Prolongé toute la nuit, ce phénomène peut entraîner une sensation de sécheresse buccale, dans la bouche ou jusque dans la gorge. Des solutions existent pour limiter ce problème, comme l’ajout d’un humidificateur d’air.

L’appareil de CPAP produit un flux d’air constant et sec. Les muqueuses nasales, qui ne sont pas habituées à ce flux d’air sec peuvent réagir en sécrétant davantage de mucus dans le nez et ainsi générer une congestion ou encore un écoulement nasal. Ces problèmes sont cependant rarement durables. Ils se présentent essentiellement au début du traitement, lorsque le corps ne s’est pas encore habitué à la pression positive continue.

Se réveiller avec des maux de tête après une nuit sous traitement peut être dû à une mauvaise purge de votre CO2 ou à une pression dans les sinus (congestion nasale). Le niveau d’humidité ou de pression de votre dispositif pour l’apnée du sommeil demande peut-être à être ajusté. Aussi, le dispositif de purge de CO2 sur votre masque, appelé “système de fuite volontaire” doit être dégagé de tout obstacle et nettoyé quotidiennement. Si ce problème survient, n’hésitez pas à en parler à votre SomniCoach pour retrouver votre confort de vie.

 

Effet secondaire d’une machine pour l’apnée du sommeil peu connu, l’aérophagie résulte d’un problème d’air ingéré par les voies digestives et non par les voies respiratoires durant le sommeil. Vous vous réveillez alors avec le ventre gonflé et une sensation de ballonnement. Si ce problème vous gêne significativement, parlez-en avec votre SomniCoach.

 

Pourquoi choisir
SomniPlanet ?

Un accompagnement humain et personnalisé

par une équipe d’experts à distance et à domicile

Le meilleur matériel (machine et masque) disponible

pour vous donner toutes les chances de réussite, d’emblée

Des technologies numériques innovantes

pour assurer l’efficacité de votre traitement

Traitement pris en charge par l’assurance maladie

en relation directe avec votre médecin

Des résultats prouvés

Aujourd’hui, en moyenne près de la moitié des patients abandonnent la PPC dans les 3 ans qui suivent sa mise en place, malgré les conséquences sévères sur la santé que représente l’arrêt du traitement. Parmi les causes des abandons, se trouvent principalement les difficultés d’acceptation et de tolérance du traitement, la prise en charge trop tardive des difficultés rencontrées par les patients et la perte de motivation pour se traiter au long cours.

Les patients accompagnés par SomniPlanet, bénéficient d’un accompagnement personnalisé et VRAIMENT différent, qui allie l’expertise humaine et le meilleur de la technologie, dès les premiers jours de traitement et au long cours.

Et les résultats sont là : +29% de réussite !

Source : Données SNDS (Système National des Données de Santé) - Pépin et al., J. Clin. Med, 2021, 10, 936.

*vs référentiel national

Ils témoignent

B C.

« Bravo, vous ne pouvez pas savoir la différence qu’il y a entre vous et mon ancien prestataire. »

B C.

N T.

« Je salue vraiment votre démarche de coaching car il y a 5 ans un ancien prestataire de service m’avait laissé à l’abandon avec ma machine. La 1ere nuit a été catastrophique, j’ai cru que j’allais mourir. Je n’ai eu aucune assistance et j’en ai fait un rejet, ce qui a compliqué mon état de santé. Je suis vraiment rassuré d’être accompagné par des vrais professionnels soucieux de la maladie des apnées du sommeil. »

N T.

K H.

« Merci à toute l’équipe de SomniPlanet, particulièrement à Fernand qui a été très professionnel. Je suis heureux d’avoir changé de prestataire malgré les doutes de mes filles »

K H.

JC de L.

« Vous êtes top, je suis allé voir Dr F. et j’ai insisté sur l’efficacité de SomniPlanet, je pense qu’en terme de réactivité et du soin du patient vous êtes au-dessus de vos concurrents. »

JC de L.

Foire aux
questions

Retrouvez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Pour toute autre question, contactez-nous et nous serons ravis d’échanger avec vous !

FAQ

La rapidité avec laquelle une personne ressent les bénéfices du traitement par Pression Positive Continue (PPC) peut varier d’un individu à l’autre. Pour certaines personnes, les améliorations peuvent être ressenties dès les premières nuits, tandis que d’autres peuvent nécessiter plus de temps pour s’habituer au traitement et commencer à ressentir les avantages. Il est courant que les utilisateurs nécessitent une adaptation initiale, et cela peut prendre quelques jours à quelques semaines avant que le traitement ne devienne pleinement confortable et bénéfique. Si des préoccupations persistent ou si les bénéfices ne sont pas ressentis comme prévu, il est important de communiquer avec votre SomniCoach, en liaison directe avec votre médecin spécialiste. Des ajustements de la pression ou du masque, ainsi que des conseils supplémentaires, peuvent être bénéfiques pour optimiser votre expérience de traitement.

Le traitement par Pression Positive Continue (PPC) est indolore. Il implique l’utilisation d’une machine qui délivre de l’air sous pression constante par l’intermédiaire d’un masque positionné sur le visage pour maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil. Voici quelques points importants à considérer :

  1. Adaptation initiale : Certaines personnes peuvent avoir besoin d’une période d’adaptation pour s’habituer à la sensation de la pression de l’air. Les premières utilisations peuvent sembler inhabituelles, mais la plupart des patients s’adaptent rapidement.
  2. Confort du masque : Le choix du masque est crucial pour le confort du traitement. Il existe différents types de masques (facial, nasal, nasal-buccal) pour s’adapter aux préférences et aux besoins individuels.
  3. Réglages personnalisés : Les machines de PPC permettent souvent des ajustements personnalisés pour la pression de l’air afin de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque individu.
  4. Problèmes potentiels : Dans certains cas, des problèmes tels que des fuites d’air, des irritations cutanées ou des inconforts au niveau du nez ou de la bouche peuvent survenir. Ces problèmes peuvent souvent être résolus avec des ajustements de masque ou de pression.
  5. Suivi médical : Il est important de suivre les recommandations du médecin qui prescrit le traitement par PPC et du prestataire qui vous accompagne. N’hésitez pas à contacter votre SomniCoach pour toute problématique d’inconfort ou de perte de motivation.

En résumé, bien que l’adaptation initiale puisse présenter quelques ajustements, la PPC est généralement bien tolérée, et la plupart des utilisateurs trouvent qu’elle améliore significativement la qualité de leur sommeil une fois qu’ils se sont habitués au traitement. Si vous éprouvez des problèmes ou des inconforts pendant l’utilisation de la PPC, il est essentiel d’en parler avec votre SomniCoach pour des ajustements et des conseils adaptés.

 

Une catégorie de fuite, appelée fuite volontaire, située sur une pièce du masque en lui-même est normale, et même nécessaire à la purge de votre CO2, lors de l’expiration. Cette partie du masque, qui contient généralement des petits trous, ou une petite grille, est indispensable et ne doit pas être obstruée.

Cependant, certains patients subissent des fuites d’air d’une autre catégorie, au niveau des yeux ou des joues, ou du menton qui peuvent indiquer un problème qui doit être résolu. Ces fuites d’air, dites « involontaires », souvent assez bruyantes, peuvent compromettre l’efficacité du traitement en permettant à la pression d’air de s’échapper, ce qui peut entraîner une diminution de la pression et un inconfort pour le patient.

Voici quelques étapes que vous pouvez prendre pour résoudre les fuites d’air involontaires :

1. Ajustez correctement le masque : Assurez-vous que le masque est correctement ajusté sur votre visage. Les sangles doivent être bien serrées sans être trop serrées, et le masque doit être positionné de manière à couvrir le nez (masque nasal) ou le nez et la bouche (masque naso-buccal) de manière étanche.

2. Vérifiez l’état du masque : Inspectez le masque à la recherche de signes d’usure, de déchirures ou de fissures. Assurez-vous qu’il est correctement monté après nettoyage, et que toutes les pièces sont bien positionnées. Si le masque est endommagé, il peut ne pas sceller correctement, entraînant des fuites d’air. Si votre masque est endommagé, contactez votre SomniCoach.

3. Votre masque est-il le bon masque pour vous ? Assurez-vous que vous utilisez le type de masque recommandé pour votre traitement et qui est adapté à la forme de votre visage. Différents types de masques (nasal, facial, nasal-buccal) conviennent à différentes personnes.

4. Contactez votre SomniCoach :Il vous aidera à évaluer la situation, ajuster les paramètres si nécessaire, et recommander des solutions adaptées à votre cas.

Les réglages de pression impactent l’efficacité du traitement, mais également le confort du patient, et donc sa tolérance au traitement.

Les réglages de pression qui impactent l’efficacité de votre traitement ne sont accessibles qu’aux professionnels de santé qui vous accompagnent. Ils sont choisis par votre médecin pour répondre à vos besoins spécifiques et traiter votre maladie, tout comme une dose d’antibiotique précise vous est prescrite lorsque vous souffrez d’une infection.

Les réglages de confort, tels que le niveau d’humidification de l’air, ou la possibilité de réduire, sur un court instant, le niveau de pression pour faciliter l’endormissement, sont parfois accessibles directement au patient. 

Mais tout dépend du type de dispositif utilisé et de ses accessoires, de la marque et de la qualité de l’appareil. Lors de l’installation de votre traitement à domicile, votre SomniNurse vous propose les meilleurs dispositifs disponibles sur le marché, afin de maximiser votre tolérance au traitement, et vous permettre de ressentir, dès la première nuit avec le masque, tous les bénéfices de la PPC. Elle prendra le temps de vous expliquer comment fonctionne votre appareil et comment ajuster les réglages de confort qui vous sont accessibles.

Lexique

  • Événement Respiratoire
  • Hypopnée
  • Indice d’Apnées-Hypopnées (IAH)
  • Maladie Chronique
  • SAHOS
  • SAS
  • PPC
  • Fuites au masque
  • Effet Secondaire
  • Télésuivi

Événement Respiratoire

Un événement respiratoire se réfère à toute anomalie ou perturbation du processus de respiration. Cela peut inclure une variété de conditions telles que l’apnée (une interruption de la respiration pendant le sommeil), l’hypopnée (une respiration réduite), le ronflement, ou d’autres formes de difficultés respiratoires.

Hypopnée

Événement respiratoire caractérisé par une réduction partielle de la respiration pendant le sommeil. Contrairement à l’apnée, où la respiration s’arrête complètement pendant un certain temps, lors d’une hypopnée, la respiration est anormalement réduite, mais ne s’arrête pas complètement. L’évaluation de l’hypopnée et des autres troubles respiratoires du sommeil est réalisée par un médecin du sommeil, à l’aide d’examens tels que la polysomnographie (PSG), ou la polygraphie ventilatoire (PG).

Indice d’Apnées-Hypopnées (IAH)

L’IAH, ou Index d’Apnées-Hypopnées, est une mesure utilisée dans le diagnostic et la gestion du syndrome d’apnées du sommeil (SAS). L’IAH représente le nombre total d’apnées (arrêts complets de la respiration) et d’hypopnées (réductions partielles de la respiration) survenant par heure de sommeil. Il est calculé en comptant le nombre d’événements apnéiques et hypopnéiques enregistrés pendant une nuit de sommeil, puis en le divisant par le nombre total d’heures de sommeil.

Maladie Chronique

Affection de longue durée qui évolue généralement lentement et persiste sur une période prolongée (des années voire toute la vie).

SAHOS

SAHOS est l’acronyme de Syndrome d’Apnées-Hypopnées Obstructives du Sommeil. Ce trouble respiratoire nocturne est dû à la fermeture partielle (hypopnée) ou totale (apnée) des voies respiratoires des personnes qui en souffrent. Les hypopnées et apnées sont des événements respiratoires sévères qui durent de 10 à plusieurs dizaines de secondes, et ce, de manière répétée au cours de la nuit.

SAS

SAS est l’acronyme de Syndrome d’Apnées du Sommeil. Le SAS est un trouble respiratoire nocture très répandu.

PPC

PPC est l’acronyme de Pression Positive Continue. Ce traitement consiste à insuffler de l’air sous pression positive, de manière continue dans les voies aériennes supérieures d’une personne souffrant du Syndrome d’apnées du sommeil, pour éviter leur fermeture.

Fuites au masque

Problème courant rencontré par les personnes qui utilisent un masque dans le cadre du traitement par PPC de l’apnée du sommeil (SAS). Les fuites au masque, également appelées fuites involontaires, se produisent lorsque de l’air sous pression s’échappe de manière non intentionnelle du masque (la plupart du temps vers les yeux ou le menton). Ces fuites peuvent compromettre l’efficacité du traitement et causer des désagréments pour le patient (bruits, conjonctivite, etc).

Effet Secondaire

Un effet secondaire, également appelé effet indésirable, est une réaction non intentionnelle associée à l’utilisation d’un médicament ou d’un traitement médical.

Télésuivi

Utilisation de technologies de communication à distance pour suivre les données de traitement des patients sous PPC. La mise en place du télésuivi permet de collecter, transmettre de manière sécurisée, des données d’utilisation et de traitement qui sont analysées par votre SomniCoach. En cas de déviation, votre SomniCoach vous alerte et vous accompagne dans la résolution du problème détecté.

Traitement de l’apnée du sommeil par machine de PPC : à quel effet secondaire s’attendre ?

 

Subir des problèmes indésirables à cause de l’apnée du sommeil comme de l’utilisation de l’appareil de PPC n’est pas une fatalité ! Peut-être n’en ressentez-vous d’ailleurs aucun. Mais si vous avez reconnu l’un ou plusieurs de ces effets indésirables, sachez qu’il existe des solutions pour les surmonter. Ce sera cependant plus facile si vous êtes bien accompagné, entouré d’une équipe experte et d’outils de suivi adaptés.

Pour minimiser les effets secondaires potentiellement ressentis, il est essentiel de :

  • choisir le bon matériel dès le démarrage du traitement, notamment le masque adapté à sa prescription médicale, à la morphologie de son visage et à ses préférences ajuster et régler précisément le masque pour assurer étanchéité et confort ;
  • nettoyer régulièrement le masque, conduits et filtres pour éviter les irritations de la peau et les problèmes respiratoires ;
  • en cas de besoin, utiliser un humidificateur d’air pour lutter contre la sécheresse buccale ou nasale ;
  • se donner le temps de s’adapter à l’utilisation de l’appareil et du masque ;
  • demander de l’aide à un expert tel que votre SomniCoach !

Chaque patient est unique. C’est pourquoi l’accompagnement personnalisé par un prestataire expert est si important. Les 30 premiers jours du traitement sont critiques pour la réussite de votre traitement. SomniPlanet  est justement en mesure de détecter proactivement les problèmes qu’un patient risque de rencontrer et d’accompagner les patients de manière personnalisée. Votre SomniCoach met en place avec vous, dès le démarrage du traitement, un parcours de suivi personnalisé. Il analyse les données fournies par la machine de manière quotidienne et est en mesure de détecter certains problèmes tels que les fuites involontaires. En cas d’inconfort ou de découragement, il reste à votre disposition pour vous apporter une écoute bienveillante, sans jugement, et des solutions concrètes pour vous aider à prendre soin de vous. Pour en savoir plus sur l’accompagnement unique de SomniPlanet, cliquez ici.

Le traitement par PPC peut considérablement améliorer votre qualité de vie et de sommeil. Il est cependant important de savoir que certains effets secondaires peuvent survenir au cours de la thérapie, souvent au début. En respectant les mesures préventives et en travaillant avec votre SomniCoach, vous pouvez minimiser ces effets et bénéficier pleinement des avantages de la pression positive continue. Pour des conseils personnalisés et des informations spécifiques à votre situation, contactez-nous !